Activité « Goût de France »

 

Goût de France

La gastronomie en France est un sujet très vaste qui doit se vivre pour être compris et apprécié. Mais avant d’arriver  en France, il est indispensable de savoir que la gastronomie peut être définie comme l’art de la table, lié au plaisir de manger.   Cette spécificité française est soumise à certaines règles de savoir vivre ; c’est ce que l’on nomme le service à la française. Chaque pays possède ses spécialités culinaires qui dévoilent son identité. Les français eux, vouent un véritable culte aux plats et à la cuisine.

Les grands chefs cuisiniers se considèrent plus comme des artistes, eux qui manient les saveurs pour en faire des œuvres d’art pour le palais. Il faut comprendre qu’en France, manger est un rituel du bonheur. Les repas solennels se partagent toujours autour d’un grand repas et l’abondance des plats permet de juger de l’importance de la fête. Le plaisir de manger accompagne les repas et les convives. Le but avoué est de profiter de l’instant et de l’oisiveté qui se présente.

Dans le monde professionnel, les Grands Chefs cuisiniers considérés comme des artistes, sont soumis à une grande pression de la part des autorités culinaires qui, chaque année, distinguent les restaurant et les chefs de France par des étoiles. Plus un restaurant possède d’étoiles, plus vous êtes assuré de trouver la meilleure des cuisine. Les étoiles apportent aux établissements beaucoup de prestige et permettent au chef décoré de varier ses recettes et d’en créer de nouvelles. Finalement, le tour de France des plats peut s’avérer être une aventure riche et très enrichissante pour qui apprécie la cuisine et s’intéresse à l’histoire des plats et à celle des régions de France.

Voilà quelques exemples des plats français :

Le foie gras. Le foie gras est une sorte de pâté, mais ne vous avisez jamais de parler du foie gras comme d’un pâté, ce serait un sacrilège. Le foie gras se déguste les jours de fête et principalement à noël et le premier de l’an. Très cher, le foie gras se déguste sur des petits pains grillés mais peu aussi se cuisiner à la poêle ou fondu sur de la viande.

La truffe. C’est un champignon assez rare qui pousse en respectant des règles strictes imposées par la nature. Poussant sous terre, sous les chênes seulement, il n’y a que des chiens ou des cochons truffiers qui parviennent, avec leur odorat développé, à trouver sous terre le fameux champignon. La truffe se déguste par petits morceaux tant son prix est très élevé. Il est plus rare d’avoir le privilège de goûter à ce champignon à moins d’aller dans des restaurants prestigieux.

Les fruits de mer. Rien d’exceptionnel puisque chaque pays possédant des côtes peut en profiter. Seulement, chaque région développe sa façon de préparer les fruits de mer. Ainsi, nous avons en France et plus particulièrement en Charente-Maritime, l’éclade. Cette préparation consiste à disposer des moules fraîches sur une planche possédant en son centre quatre clous. Les moules sont disposées autour de ces clous et le reste se met autour, comme une suite de dominos. Il ne fait alors pas bouger brusquement sous peine de tout faire tomber. Ensuite, on dispose sur les coquillages un tapis d’épines de pins. Ces épines sont un combustible très efficace. On met le feu à cette préparation et une fois le feu et les cendres dissipées, les moules sont cuites et prêtes à être dégustées ; avec les doigts et un peu de beurre.

Le fromage. Loin des produits offerts par les supermarchés sous vide, les véritables fromages rebutent de prime abord à cause de leur forte odeur. Cette caractéristique se destine à la plupart des produits fromagers car le produit est issu de moisissures. Le fromage est préparé artisanalement et provient du lait de différents animaux, généralement celui de la vache, des brebis ou des chèvres. Il se mange en fin de repas toujours accompagné de pain et est très apprécié avec certains vins.

Le pain. La France c’est aussi sa viennoiserie et sa pâtisserie. Les croissants, chocolatines et autre pain tels que la baguette, sont propres au patrimoine gastronomique. Ces viennoiseries sont consommées à toute heure et accompagnent les petits déjeuner. Les boulangeries représentent l’endroit où l’on prépare et vend la viennoiserie. Les boulangers travaillent la nuit pour travailler la pâte des viennoiseries et des pains, il les fait cuire et les vend le matin. Le plus apprécié des français, c’est de pouvoir déguster tout ça au sortir du four, encore chauds, fondants et croustillants. Ces « friandises » typiquement françaises sont par ailleurs très appréciée des américains et des anglais.

Bucur Mihaela Cãtãlina

Publicités

Le language des jeunes- le mot xoxo

https://www.programme-tv.net/news/buzz/61380-que-veut-dire-xoxo/

Prix au concours national Cangurul

Félicitations à notre élève Bălălău Maria pour le troisième prix obtenu au concours Cangurul Lingvist 2018!

Bravo Maria et bonne continuation!

Prix et mentions obtenus par les élèves de CNILC Ploiesti au Concours de français- étape départementale

Comme chaque année au mois de mars on organise au niveau de chaque département de Roumanie le Concours départemental de français. Les 10 meilleurs élèves de chaque département participeront ensuite au Concours national de français qui s’organise d’habitude au mois d’avril, pendant les vacances de printemps.

Cette année les élèves de notre école ont obtenu les résultats suivants:

  1. CRISTEA Gabriela-Rebeca, VII-e, 2-ième prix ( 9,20)
  2. ROŞIANU Radu-Daniel, VII-e, 2-ième prix ( 9,05)
  3. ANTON Roberto, VII-e, 3-ième prix (8,90)
  4. SIMIONESCU Florentina Miruna, IX-e N, 3-ième prix (8,50)
  5. DUMITRU Alexandra-Daria, IX-e N, mention (8,00)
  6. NEACŞU Ana Maria, IX-e B, 3-ième prix (8,70)
  7. BĂLĂLĂU Maria, X-e N, 3-ième prix (8,70)
  8. PAVEL Maria-Teodora, X-e N, mention (8,37)
  9. IONIŢĂ Ioana-Raluca, X-e N, mention (8,30)
  10. IONIŢĂ Gabriela, XII-e N, 2-ième prix et qualification à l’étape nationale (9,15)
  11. COJOCARU Andrei, XII-e N, mention (8,35)

Félicitations à tous pour vos efforts et aux professeurs qui vous ont accompagnés dans votre travail!

Bonne continuation et bonne chance  à l’ élève Ionita Gabriela qui va représenter CNILC à l’étape nationale du concours!

Mihaela Bondoc

La compréhension orale, pourquoi?

Lorsqu’on est professeur de français langue étrangère on se demande souvent quelle compétence préparer davantage à nos élèves : que ce soit la compréhension écrite ou orale, la production écrite ou orale? La réponse dépend aussi, bien sûr , de la présence du matériel didactique, parce que, si par exemple, on n’utilise pas de méthodes de langue accompagnées par des cd audio et dans l’école il n’y a pas d’accès Internet, il est très difficile de faire développer la compréhension orale chez les élèves.
C’est ainsi qu’il arrive parfois que l’on ait des élèves qui écrivent très bien en français mais qui ont de véritables problèmes de compréhension orale et, du coup, de production orale aussi.
Pourquoi la compréhension orale est-elle si importante? Parce qu’au moment où on rencontre un Français, il est important de pouvoir communiquer à l’oral: on doit comprendre et se faire comprendre. De plus, la compréhension orale facilite l’autonomie de l’apprenant, lui donne plus de courage de communiquer, le rend capable de parler avec plus d’aisance, d’une manière plus fluente et l’aide à s’approprier l’intonation et l’accent typiquement français.
C’est pourquoi faire des exercices de compréhension orale c’est absolument nécessaire dans l’apprentissage du fle. Là où les ressources offertes par l’école manquent, les professeurs doivent faire preuve de créativité: par exemple ils peuvent utiliser leur portable pour diffuser le matériel audio en classe.
Et vous, quelle compétence favorisez-vous? Quelles sont les astuces que vous pouvez nous partager?

DELF B1- exemple de production orale

Pour ceux qui se préparent pour l’examen DELF B1, voici un document vidéo illustrant un exemple de production orale ( à utiliser avec les sous-titres pour une meilleure compréhension!): https://www.youtube.com/watch?v=L9WiGtWHt2c

Des ressources en ligne

Bonjour à tous!
Je viens de découvrir un site plein de ressources pour la classe de langue étrangère: .
Il s’agit d’un site dédié pas seulement au français, mais aussi à l’anglais, à l’espagnol, à l’allemand, au russe et au portugais. Moi, j’ai cherché des fiches de travail pour les petits, avec les verbes être, avoir et aller au présent de l’indicatif et j’en ai trouvé quelques-unes bien réalisées.
Je vous invite à découvrir ce site, j’espère qu’il vous sera utile!

L’expression du jour: Faire les cent pas

Attendre longtemps (en marchant), marcher (sur place), marcher en long et en large, par impatience, par énervement, pour se réchauffer, sans but

Un nouveau site pour apprendre le français!

Aujourd’hui je vous propose de découvrir le site http://www.nathaliefle.com qui me paraît bien intéressant pour les personnes qui désirent apprendre ou améliorer leurs compétences en français mais aussi pour les professeurs de FLE, qui peuvent y trouver des ressources formidables pour leurs élèves.

Sur ce site vous pouvez trouver plein d’expressions et de mots  du français familier qui sont bien expliqués à l’aide des exemples bien choisis.

Un nouveau cours B2 gratuit en ligne!

C’ est depuis une année que l’on a découvert le site https://www.fun-mooc.fr/, un site qui propose des cours en ligne gratuits pour tous les gens intéressés.
Le 16 octobre 2017 commence la Session 3 de Paroles de FLE, niveau B2!
Donc, pour tous les élèves désireux de passer le Delf B2, c’est une bonne manière de pratiquer le français. Entrez sur le site, inscrivez-vous à ce cours ( et à d’autres, si cela vous intéresse) et bon travail!

Previous Older Entries